Borges imagine une encyclopédie chinoise apocryphe “le comptoir céleste des connaissances bénévoles” dans laquelle les animaux se divisent en: l`écrivain argentin Borges s`est amusé à proposer, dans une de ses nouvelles une classification conceptuelle étrange , qui n`a aucun ancrage dans le réel (conceptualisation impossible), et ordi aucun terme pour la désigner.. D`où l`étrange classification qui suit: on s`intéresse au terme en tant que signe, fonctionnant dans un système linguistique particulier à une société, une culture, une vision du monde. C`est la démarche du linguiste. Sémasiologie a été also employé pour désigner. la sémantique. C`est avec cette définition que ce terme a été utilisé pour la première fois par le latiniste allemand Christian Karl Reisig dans un ouvrage publié après sa mort [1]. Mais cette définition a été pratiquement abandonnée de nos jours. Le terme féminin sémasiologie vient du grec σημασία «signification d`un mot», et de-λογία (v.-logie). Dans son acception actuelle il désigne la partie de la sémantique qui se propose d`étudier la signification d`un mot en partant du signe vers le concept, donnant AISI une définition linguistique au mot étudié. Cette sous-discipline s`oppose à l`Onomasiologie qui adopte une démarche contraire.

Cette opposition a été imposée par les linguistiques allemands Franz Dornseiff, Karl Vossler et par la suite Leo Weisgerber. Owned à l`empereur, embaumés, apprivoisés, cochons de lait, sirènes, fabuleux, chiens en liberté, inclus dans la présente classification, qui s`agitent comme des fous, innombrables, dessinés avec un pinceau très fin en poils de chameau, etc., qui défunts de casser la cruche, qui de loin Direction des mouches. Vous apprécierez la catégorie du “etc.” … On part du concept c`est-à-dire de la notion technique, l`objet scientifique, un comportement ou une pratique dans un domaine spécialisé, pour aller vers les présentons réalisations du terme dans les présentons langues. On parle dans ce cas approche notionnelle. Idéalement, un concept (ou une notion) correspondent à un terme, et un terme correspondent à une notion. C`est l`idéal de la relation univoque entre le terme et le concept. La terminologie a traditionnellement une démarche onomasiologique. Elle s`intéresse à des notions (concepts) et aux mots ou expressions (les termes) qui les désignent. Elle traduit en termes une classification conceptuelle.

La démarche sémasiologique: celle qui, inversément, va du signe vers le concept. Elle étudie les signes, leur formation, leur évolution, leurs agencements, leur variabilité dans les corpus. C`est la démarche du linguiste. Un jeu littéraire utilisant la démarche onomasiologique: «qu`est-ce qu`une langue de spécialité? | Désignations et concepts».

Dieser Beitrag wurde unter Allgemein veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.